amityville - histoire vraie

Amityville : L’histoire vraie d’un effroyable massacre aux relents sataniques

Avant Amityville, aucune maison hantée n’avait autant nourrit l’imaginaire des gens. Devenue un produit de la pop culture américaine, l’histoire de la célèbre maison de Long Island est avant tout inspirée de faits réels. En effet, la légende de la Maison du Diable s’est forgée suite au massacre de la famille DeFoe par le fils ainé qui, pris de folie meurtrière, a assassiné ses parents et ses quatre petits frères et soeurs. Lors de son procès, il déclara qu’il était sous l’influence du diable.

Les propriétaires suivants (les Lutz) déclarèrent être témoins de phénomènes paranormaux dans la maison. Leur histoire fut d’ailleurs celle qui fut à l’origine d’un livre fortement critiqué puis devenu best-seller. C’est aussi le témoignage des Lutz qui servit de base à Stuart Rosenberg pour réaliser le film qui rendit Amityville célèbre dans le monde entier. Mais, quelle est la part de vrai et que s’est-il vraiment passé dans la maison du 112 Ocean Avenue ? Voici ce que nous avons découvert.

Amityville – Bande-Annonce – 1979

1974 : Le massacre de la famille DeFoe à Amityville

Dans la nuit du 12 au 13 novembre 1974, Ronald « Butch » DeFeo Jr, alors âgé de 23 ans, a assassiné toute sa famille à l’aide d’un fusil. Lors de l’enquête, l’heure de la mort fut estimée à environ 3 heures du matin.

Mais ce n’est que dans l’après-midi du 13 novembre que Butch se précipita dans un bar d’Amityville en criant que sa famille avait été tuée et qu’il fallait l’aider. Quelques-uns des clients l’accompagnèrent alors jsque chez lui, au 112 Ocean Avenue, et ne purent que constater que les parents DeFoe, Ronald DeFeo Sr. et Louise DeFeo, avaient été tués. Ils appelèrent iimmédiatement la police.

Une fois sur place, les policiers découvrirent à leur tour les parents, mais en faisant le tour de la maison, ils découvrirent également les frères et sœurs de DeFeo, Dawn (18 ans), Allison (13 ans), Marc (12 ans) et John Matthew (âge 9), qui avaient été abattus. Seul le chien avait été épargné par le tueur fou.

Amityville : L'histoire vraie d'un effroyable massacre aux relents sataniques
Deux employés de la morgue du comté de Suffolk, en train d’enlever un des six corps retrouvés assassinés à Amityville le 14 novembre 1974

DeFeo Jr fut alors interrogé par la police. il commença par déclaré que le tueur était un tueur à gage engagé par la mafia pour les tuer. Les policers ne découvrirent cependant aucun lien entre la famille DeFoe et la mafia.

Ils interrogèrent à nouveau Ronald Jr, mais au vu des incohérences de son récit, il devint rapidement le suspect principal, d’autant plus que les policiers le soupçonnaient de vouloir toucher l’argent d’assurance, une somme d’environ 200 000 $ (ce qui représentait une somme énorme à l’époque).

Le lendemain, il finit par avouer avoir assassiné toute sa famille.

Une fois que j’ai commencé, je ne pouvais tout simplement pas m’arrêter. C’est allé si vite.

Aveux de Ronald DeFoe Junior à la police

Toutefois, lors du procès, Butch changea à nouveau sa version et déclara avoir été en proie à des entités démoniaques qui l’avaient exhorté à tuer ses proches. Ses avocats plaidèrent la folie, mais le jury ne fut pas convaincu. DeFoe fut reconnu coupable de six chefs de meurtre au deuxième degré et condamné à six peines de 25 ans à perpétuité.

Lors d’une comparution devant la commission des libérations conditionnelles en 1999, DeFeo mis en cause sa mère et une de ses soeurs.

Il leur a alors expliqué qu’il n’avait en fait tué que Dawn, une de ses sœurs. Il a aussi affirmé qu’elle était elle-même responsable du reste des meurtres et que sa mère était également impliquée. La commission des libérations conditionnelles ne l’a pas cru.

Amityville : L'histoire vraie d'un effroyable massacre aux relents sataniques
Ronald DeFeo est mort en prison le 12 mars 2021

Les zones d’ombre de l’affaire Amityville

Bien qu’ayant avoué et ayant été condamné, DeFoe Junior n’a jamais répondu à certaines questions qui restent aujourd’hui en suspend. Pire, il modifia sa version des faits au gré des différentes interviews.

D’ailleurs, lors d’une interview Primetime Live de 2002 depuis la prison, Ronald DeFeo, Jr a déclaré qu’il n’avait pas entendu de voix, mais qu’il avait commis les meurtres parce que ses parents étaient violents et qu’il était ivre et drogué à l’héroïne à cette époque.

Décédé le 21 mars 2021, Butch a emporté avec lui les réponses à toutes nos questions. Nous ne saurons donc jamais pourquoi toutes les victimes ont été retrouvées abattues, face contre terre dans leur lit, dans des pièces séparées, ce qui laisse penser qu’elles étaient en train de dormir. Mais comment aucune d’entre elle n’a été réveillée par les coups de feu du fusil ?

D’autant plus que, d’après la police, un coup tiré avec ce type de fusil devrait être entendu à plusieurs centaines de mètres. Alors pourquoi aucun voisin affirme ne rien avoir entendu ?

D’après les analyses réalisées sur les cadavres des victimes, aucun d’entre eux n’avait pris de drogues ni bu d’alcool.

Se pourrait-il alors que DeFoe les ai tués ailleurs et ensuite transportés dans leurs lits respectifs afin de mettre en scène sa version des faits ? Ou bien, faut-il y voir une explication surnaturelle ? Nous ne connaîtrons malheureusement jamais la vérité sur ces meurtres, ni le déroulement exact des faits.

Amityville : L'histoire vraie d'un effroyable massacre aux relents sataniques
La maison terrifiante d’Amityville où six personnes dont quatre enfants furent sauvagement assassinés

1975 : Les Lutz achetèrent ce qui allait devenir la maison du Diable

En décembre 1975, quelques mois après la condamnation à perpétuité de DeFoe Jr, George et Kathleen Lutz achetèrent la maison du 112 Ocean Avenue. Bien qu’ils aient été mis au courant de la tuerie, ils emménagèrent dans la maison avec les trois enfants du précédent mariage de Kathy, et gardèrent même des meubles ayant appartenu aux parents DeFoe.

Mais, moins d’un mois plus tard, la famille Lutz a fui la maison, en expliquant à qui voulait l’entendre que leur départ précipité était dû à des phénomènes surnaturels.

Ils racontèrent ainsi que dans la maison, George se réveillait toutes les nuits à 3h15, ce qui était censé être l’heure à laquelle DeFoe Junior avait tué sa famille. Ils parlèrent aussi de boue verte qui coulait des murs et de portes qui s’ouvraient et se fermaient toutes seules.

Ils dirrent aussi avoir vu des silhouettes fantomatiques léviter au dessus de leur lit, avoir entendu des sons ressemblant à une fanfare venue de l’au-delà. Pls évoquèrent aussi un cochon fantomatique (non, ne riez pas, c’est vraiment ce qu’ils ont dit) et tout un tas d’autres choses assez incroyables.

Le début de la gloire pour la maison hantée (et les Lutz)

Les mésaventures des Lutz firent le tour des journaux locaux, puis se racontèrent un peu partout aux Etats-Unis. Les Lutz commencèrent à être approchés par des personnes intéressées par le paranormal.

Deux mois après leur départ de la maison, la journaliste Laura Didio réunit un groupe de chercheurs psychiques pour évaluer les allégations de la famille Lutz. Ils passèrent une nuit dans la maison hantée dans l’espoir de capter des vibrations fantomatiques.

Parmi eux, Ed et Loraine Warren, aujourd’hui celèbres grâce à la saga Conjuring, étaient aussi venus enquêter sur la maison d’Amityville. Lorraine raconta qu’elle avait ressenti dans la maison ce qu’elle décrivait comme « un sentiment accablant d’horrible dépression ».

Suggestion : L’histoire vraie de Conjuring : Les dossiers Warren

L’équipe pris une série de photos accélérées du palier à l’étage. Aucune des photographies ne montrait quoi que ce soit d’extraordinaire sauf une, qui avait immortalisé ce que Didio décrivit alors comme « le visage de ce qui semblait être un petit garçon aux yeux blancs, regardant depuis l’une des chambres ».

Lire aussi : Conjuring : Le cas Enfield, l’histoire vraie du poltergeist le plus célèbre d’Angleterre

Quant à savoir qui pourrait être le fantôme, une théorie parmi les fans et les chercheurs est qu’il ressemble à John DeFeo, le plus jeune des deux garçons DeFeo qui ont été assassinés à la maison.

D’autres pensent toutefois que la figure sur la photo fantôme d’Amity est celle de Paul Bartz, l’un des enquêteurs travaillant avec les Warren qui était là cette nuit-là. Ses yeux blancs pourraient avoir été causés par le film infrarouge.

Amityville : L'histoire vraie d'un effroyable massacre aux relents sataniques
La maison du 112 Ocean Avenue à Amityville a été acheté 80 000 $ par les Lutz

L’avocat de DeFoe Jr à l’origine du best-seller

D’après les Lutz, tout serait revenu à la normale après qu’ils aient quitté la maison d’Amityville. Puis, George Lutz aurait commencé à se demander si ce n’étaient pas les phénomènes terrifiants de la maison qui auraient vraiment poussé DeFoe à assassiner sa famille.

Nous avons réalisé qu’il y avait quelque chose de si mal là-bas que ce serait inhumain, ce serait inapproprié de le laisser pourrir en prison et de ne pas essayer de l’aider à obtenir une sorte d’aide psychologique.

George Lutz à propos de Ronald DeFoe Jr

Lutz se mit alors en tête de contacter William Weber, l’avocat de DeFoe. Ce dernier leur dit qu’il recevait déjà des propositions d’éditeurs pour raconter l’histoire de son client. Il comprit immédiatement que l’histoire des mésaventures des Lutz dans la maison hantée ne pouvait que susciter un intérêt supplémentaire pour un livre.

George et Kathy Lutz rencontrèrent alors l’avocat pour lui raconter leur histoire. La conversation commença calmement, le couple étant plutôt sur la réserve. Puis, à grand renfort de bouteilles de vin, ils se mirent tous les trois à écrire toutes les idées qui pourraient entrer dans un livre d’horreur.

Parmi ces idées, il y avait par exemple le devenir des gouttes de gélatine verte retrouvées dans la maison, qui se sont transformées en bave provenant d’une source démoniaque.

Plus tard, dans une interview, Weber déclara qu’il n’avait jamais cru au récit des Lutz sur les événements inexplicables de la maison d’Ocean Avenue. Que lui, tout ce qu’il voyait, c’était le potentiel commercial de leur histoire.

La naissance du livre « The Amityville Horror : A True Story »

De leur côté, les Lutz n’aimant pas l’idée de Weber de partager les bénéfices potentiels du livre avec DeFoe, décidèrent de ne pas continuer avec l’avocat. Ils acceptèrent, à la place, un projet de livre avec l’auteur Jay Anson.

De ce projet, naquit en 1977 un livre nommé « The Amityville Horror : A True Story », qui se vendit à plus de 6 millions d’exemplaires.

Sur la couverture du livre étaient écrits les mots « A TRUE STORY » en gros caractères rouges. Il n’y avait donc aucun moyen de rater ces mots qui annonçaient que ce n’était pas seulement une histoire de fantômes, c’était une histoire vraie.

Puis, en 1979, sortit une version cinématographique qui connut un énorme succès dans les salles, avec James Brolin et Margot Kidder dans le rôle de George et Kathy Lutz. Il y eut aussi plusieurs suites et un remake en 2005, avec notamment Ryan Reynolds (et ses abdos impressionnants) dans le rôle de George Lutz.

Amityville – Bande-Annonce – 2005

Malheureusement pour les Lutz, d’après leurs dires, ils n’auraient pas signé de contrat avec Anson. Le livre et les films leur auraient alors rapporté à peine 300 000 $.

La famille déclara plus tard que certains évènements du livre et du film étaient exagérés afin d’ajouter du sensationnalisme. Mais les Lutz insistèrent sur le fait que le livre et le film original sont basés sur des événements qui se sont réellement produits pendant leur séjour de 28 jours dans la maison.

George Lutz a toujours nié avoir inventé quoi que ce soit. Et a toujours affirmé que s’ils l’avaient fait, ils n’auraient pas quitté la maison précipitamment en abandonnant leurs affaires derrière eux. Il dit cependant que les gens ont le droit de mettre en doute leur parole et de penser qu’il s’agit d’un cannular.

Je ne peux pas leur dire quoi penser. Je peux juste dire ce que j’ai vécu.

George Lutz
Amityville : L'histoire vraie d'un effroyable massacre aux relents sataniques
George et Kathy Lutz

La théorie du cimetière indien

Malgré l’abandon des Lutz, Weber n’a pas lâché l’idée d’écrire un livre sur la maison hantée d’Amityville. Il s’est donc associé à un certain Hans Holzer, professeur de psychologie paranormale, attrapeur de fantômes autoproclamé et auteur de dizaines de livres sur l’occulte.

En 1977, Hans Holzer est allé visiter la maison en compagnie d’un médium qui prétendait pouvoir parler aux morts. D’après Holzer, une fois dans la maison le médium serait entré en transe et aurait communiqué avec un chef indien qui était sur le sentier de la guerre. Le chef lui aurait alors dit que la maison était construite sur un cimetière indien sacré.

Pour Holzer, DeFoe était possédé par l’esprit de ce chef indien très en colère. D’après lui, le chef ne quittera pas la maison tant qu’elle ne sera pas réduite en cendres.

De leur côté, les descendants de la tribu Montauket de Long Island ne semblent pas croire à cette théorie. En effet, d’après eux, il n’y a pas de trace d’un quelconque cimetière indien à Amityville. Et quand bien même, ils affirment qu’ils ne rentreraient pas dans le corps de quelqu’un pour le contrôler de façon négative.

Cela ne veut pas dire que nous allons entrer dans le corps de quelqu’un et capturer son âme et son contrôle de manière très négative… Ce n’est pas nous.

Straight Arrow Cooper, le chef de la tribu Montauket de Long Island

De nombreuses incohérences entre ce qui est raconté et ce qui est arrivé

L’histoire des Lutz a bien évidemment essuyé de nombreuses critiques, d’autant plus que, comme les déclarations de Ronald DeFoe, il y avait de nombreuses incohérences dans leur récit.

Parmi les incohérences les plus notables, il y a cette scène du livre qui raconte que la famille Lutz a appelé la police après que quelqu’un (comprendre quelque chose) ait arraché sa porte d’entrée et l’ait sortie des gonds.

Mais dans les dossiers de la police, il n’est mentionné nulle part que les Lutz ont appelé la police durant les 28 jours pendant lesquels ils ont vécu dans la maison d’Ocean Avenue.

Dans le livre, l’auteur raconte aussi que la famille aurait trouvé des empreintes de sabots fendus dans la neige autour de la maison. Seulement, à cette période, il n’a pas neigé une seule fois à Amityville.

D’autres incohérences ont encore été relevées, ce qui n’arrangeait pas le cas des Lutz aux yeux des sceptiques qui affirmaient que toute cette histoire était un mensonge.

Pire, Weber a déclaré au magazine People que et les Lutz avaient concocté toute l’histoire pour gagner de l’argent.

Je sais que ce livre est un canular. Nous avons créé cette histoire d’horreur sur de nombreuses bouteilles de vin.

William Weber au magazine People

Finalement, George et Kathy Lutz en ont eu marre d’être traités de menteurs. Ils décidèrent de passer un test polygraphique. Les résultats du test montrèrent qu’ils disaient la vérité.

Amityville : L'histoire vraie d'un effroyable massacre aux relents sataniques
William Weber

Alors, quelle est la part de vrai entre la fiction et la réalité ?

Il y a donc un pas entre ce qui est raconté dans un livre ou un film et la réalité. En effet, personne n’a envie de regarder un film ou de lire un livre sur la hantise où il ne se passe pas des choses sensationnelles et effrayantes. Les auteurs et réalisateurs ont donc tendance à toujours en faire plus pour captiver l’audience.

Et l’histoire d’Amityville n’a donc pas échappé à cette part de sensationnalisme pour attirer les foules. Voici ce que l’on sait de ces différences entre l’histoire vraie et l’histoire inspirée de faits réels.

Un prêtre a-t-il vraiment béni la maison d’Amityville des Lutz ?

Suite à la sortie du film de 1979, l’émission de télévision d’investigation américaine « In Search of » a diffusé une interview d’un homme qui d’après eux, était le vrai prêtre d’Amityville.

Cet homme affirmait que les Lutz lui avaient parlé des meurtres de DeFoe et lui avaient demandé de venir bénir la maison. Il affirmait aussi être venu bénie cette maison le jour de l’emménagement de la famille et ne jamais être venu ensuite durant tout leur séjour.

Qu’en est-il de cette histoire de mouches ?

Dans le film, le prêtre (joué par Philip Baker Hall) se retrouve infesté de mouches. Mais dans la vraie vie, cela n’est jamais arrivé.

Le père Ralph Pecoraro, le prêtre qui a béni la maison, raconte cependant avoir eu une expérience très désagréable alors qu’il bénissait la salle de couture.

Je bénissais la salle de couture. Il faisait froid. Il faisait vraiment froid là-dedans. Je me suis dit : « Eh bien, c’est étrange », parce que c’était une belle journée, et c’était l’hiver, oui, mais ça n’était pas la cause de ce froid. Je m’aspergeais aussi d’eau bénite et j’ai entendu derrière moi une voix plutôt grave qui disait : « Sortez ! Il semblait tellement dirigé vers moi que j’étais vraiment très surpris. J’ai senti une gifle à un moment donné sur le visage. J’ai senti quelqu’un me gifler, et il n’y avait personne là-bas.

Père Ralph Pecoraro
Amityville : L'histoire vraie d'un effroyable massacre aux relents sataniques
Père Ralph Pecoraro

Un enfant fantôme aux yeux blancs a-t-il vraiment été photographié ?

Il y a bien eu un cliché qui a été pris d’un spectre ressemblant à un enfant d’apparence fantomatique et aux yeux blancs. Seulement, sa validité est fortement discutable (et discutée).

Cette photo a été prise en 1976 durant la visite du couple Warren, par l’équipe d’enquêteurs en phénomènes paranormaux qui les accompagnait sur ce cas de hantise. Gene Campbell, un photographe professionnel, avait alors installé une caméra automatique pour filmer en infrarouge noir et blanc pendant la nuit.

Mais George Lutz n’a révélé cette photo que 3 ans plus tard, en 1979, la même année que la sortie du film. De là, les gens se sont demandés pourquoi il ne l’avait pas révélée plus tôt et ont dit que l’image avait été truquée pour faire la promotion du livre qui contenait également cette photo.

D’autres pensent que la figure sur la photo fantôme d’Amity est celle de Paul Bartz, l’un des enquêteurs travaillant avec les Warren qui était là cette nuit-là. Ses yeux blancs pourraient avoir été causés par le film infrarouge.

Cependant, une des théories des fans et des chercheurs est que ce fantôme serait John DeFoe, le plus jeune des fils DeFoe, assassiné dans la maison par Butch.

Amityville : L'histoire vraie d'un effroyable massacre aux relents sataniques
La photo du fantôme d’un enfant aux yeux blancs prise à Amityville

Y avait-il vraiment une pièce cachée dans le sous-sol de la maison d’Amityville ?

Il existe effectivement une pièce cachée dans la maison d’Amityville. Mais il s’agit d’une petite pièce cachée sous l’escalier, qui servait à ranger les jouets des enfants DeFoe.

Ce n’est donc pas, comme dans le remake de 2005, une grande pièce qui servait de salle pour torturer les Amérindiens.

Du sang a-t-il vraiment coulé le long des murs ?

En 2005, durant le documentaire intitulé « The Real Amityville Horror », George Lutz l’a clairement déclaré qu’il n’y a jamais eu de sang qui a coulé sur les murs de la maison.

Goerge Lutz a-t-il essayé de tuer sa famille ?

Rien ne prouve que le père de famille a essayé de tuer sa femme et ses enfants durant leur séjour à Amityville.

Le film de 2005 montrant Ryan Reynolds en train d’essayer de tuer sa femme Kathy avec le moteur hors-bord de leur bateau et de poursuivre la famille avec un fusil de chasse semble être inventé de toute pièce.

Le père de famille n’a jamais, non plus, construit de cercueils pour sa famille et ils n’ont jamais eu à l’attacher avec une corde comme ils le font dans le film.

Et qu’en est-il du chien ?

George Lutz a-t-il vraiment tué le chien de la famille avec une hache ? Il semble bien que non, le père de famille n’a jamais tenté de tuer leur chien d’une quelconque façon.

D’ailleurs, dans le documentaire « My Amityville Horror », le fils, Daniel Lutz, raconte que leur chien, qui était gardé dans un enclos derrière la maison, a tenté, une fois, de sauter par-dessus la clôture.

Mais sa chaîne n’était pas assez longue et il est resté suspendu au-dessus de la clôture par le cou, ses pattes incapables d’atteindre le sol. C’est Daniel qui lui aurait sauvé la vie en arrivant à temps pour le détacher.

L’enfant raconte aussi être persuadé que son chien était apeuré par un poltergeist quelconque qui hantait leur hangar à bateaux.

Les propriétaires suivants ont-ils jamais vu quoi que ce soit de paranormal dans la maison d’Amityville ?

Après le départ des Lutz, les familles qui ont occupé la maison n’ont jamais signalé avoir vu quoi que ce soit de paranormal.

Les Cromarty, qui vécurent 10 ans dans la maison, déclarèrent que les seules gènes venaient des gens curieux ou fanatiques qui venaient les importuner jusque devant leur porte d’entrée à n’importe quelle heure du jour et de la nuit.

Ces personnes s’appelaient parfois des sorcières. Parfois, ils maudissaient les Cromarty et leur disaient qu’ils mourraient. Parfois, ils étaient ivres. Et parfois, comme la famille l’a dit à Newsday en 1978, ils étaient juste bizarres.

Les Cromartys finiront par poursuivre les Lutze, Anson et l’éditeur de livres pour 1,1 million de dollars en dommages et intérêts pour fraude, essayant de leur faire admettre que le sous-titre du livre d’Anson : « A True Story », n’était pas tout à fait ce qu’il était. La poursuite s’est finalement soldée par une somme à six chiffres non divulguée en 1982.

Amityville : L'histoire vraie d'un effroyable massacre aux relents sataniques
Les Cromarty au bord de la piscine de la maison d’Amityville

Les enfants Lutz sont toujours persuadés d’avoir assisté à des phénomènes paranormaux

Daniel Lutz et Christopher Quarantino, deux des enfants des Lutz croient encore fermement que la maison d’Amityville était hantée. Ils se souviennent de nombreux évènements, de silhouettes sombres et d’avoir été jetés dans un escalier par des esprits malveillants.

Dans le documentaire « My Amityville Horror », Daniel Lutz semblait bouleversé lorsqu’il racontait avoir été possédé par un esprit dans la maison.

J’étais possédé par un esprit dont je ne pouvais pas me débarrasser par moi-même.

Daniel Lutz

Mais Danny Lutz déclare aussi qu’il pense que la hantise de la maison d’Amityville n’était pas du fait des DeFoe, mais plutôt de leur père, George Lutz. En effet, Daniel raconta que son père avait invoqué un esprit maléfique alors qu’il s’initiait à l’occultisme.

Daniel raconta aussi que George était un beau-père vaniteux et dominateur qui terrorisait ses beaux-enfants. Parfois, il les battait avec une cuillère en bois pour les punir.

Christopher Quaratino, l’enfant du milieu des Lutz, a raconté des histoires similaires et blâme également George pour la hantise. Le troisième enfant Lutz, Missy, n’a jamais parlé publiquement de son expérience.

Danny Lutz insiste, de plus, sur le fait qu’il y avait une force plus grande que George Lutz qui était l’œuvre dans la maison d’Amityville.

Les mauvais esprits démoniaques, je sais qu’ils existent.

Daniel Lutz

Malgré tout ce qui a été dit sur la Maison du Diable et sur les incohérences des récits des Lutz, les enfants et notamment, Daniel Lutz croient dur comme fer à la hantise de la maison d’Amityville.

À chacun maintenant d’essayer de se faire sa propre opinion avec les éléments récoltés ici et là.

Translate this page »