Eddie Munson Histoire vraie Stranger Things

Stranger Things : Eddie Munson, ou l’histoire vraie d’une paranoïa

Eddie Munson (interprété par Joseph Quinn) est, à n’en pas douter, le personnage secondaire le plus apprécié de Stranger Things. Adepte de Donjons & Dragons et de Metal, il est considéré comme un freak par la plupart des élèves de son lycée.

Chef du Hellfire Club, Eddie est persuadé que cette année 1986 sera son année. Il en est même certain, son groupe Corroded Coffin va tout déchirer, il va avoir son diplôme de fin d’année et va enfin pouvoir se barrer de la petite ville d’Hawkins.

Avec ses cheveux longs, sa veste en jean à patch, ses activités illicites et sa passion pour le Metal et les jeux de rôle, Eddie n’a pas vraiment d’amis.

Comme toutes les personnes qui ne rentrent pas dans le moule, il fait peur, il inquiète et personne ne s’intéresse qui il est vraiment. Pourtant, Eddie est un garçon sensible, gentil et attachant, il est aussi passionné, plein de vie et de bonne humeur.

Il va d’ailleurs se prendre d’affection pour Dustin et Mike, qu’il considère comme ses dignes successeurs à la tête de son bébé, le Hellfire Club.

Stranger Things : Eddie Munson, ou l'histoire vraie d'une paranoïa
Eddie Munson, le Maître du jeu

Quel meilleur coupable donc qu’Eddie Munson après que le corps méchamment mutilé de Chrissy, la populaire pom-pom girl du lycée et petite amie de Jason, le non moins populaire capitaine de l’équipe de basket, soit retrouvé dans sa caravane ?

D’ailleurs, même aux informations et dans les journaux, on décrit le jeu de rôle Donjons & Dragons comme étant une activité satanique. Dans une scène de la saison 4, Eddie lit un article de journal qui explique que D & D favoriserait la violence, les sacrifices et l’adoration de Satan, entre autres choses.

Le diable est venu en Amérique. Donjons et Dragons, d’abord considéré comme un jeu de rôle inoffensif, concerne désormais les parents et les psychologues. Des études ont établi un lien entre le jeu et un comportement violent, affirmant qu’il favorisait le culte satanique, le sacrifice rituel, la sodomie, le suicide et même le meurtre.

Un article de journal parlant de Donjons & Dragons, lu par Eddie Munson (Stranger Things saison 4)

Cet article annonce bien sûr ce qui attend ce pauvre Eddie. Une traque sans merci par des adeptes de Dieu aussi intolérants et ignorants, que violents et aveuglés par la haine.

L’histoire vraie de Damien Echols, accusé d’un triple meurtre satanique

L’histoire d’Eddie Munson n’est pas sans rappeler celle d’un fait divers ayant eu lieux aux Etats-Unis en 1993. Et cela n’a rien d’étonnant puisque les frères Duffer se sont inspirés d’une histoire vraie, celle de Damien Echols, un adolescent au look gothique, fan de musique gothique, de Metal, de jeux de rôle et d’occultisme.

Damien Echols a été arrêté suite à la découverte du corps de trois garçons de 8 ans. Avec lui, deux autres ados, Jason Baldwin et Jessie Misskelley Jr, ont aussi été accusés du meurtre de ces trois enfants.

Stranger Things : Eddie Munson, ou l'histoire vraie d'une paranoïa
Jessie Misskelley Jr., Damien Echols, Jason Baldwin

Manque de chance pour eux, c’est aussi l’époque où la Bible Belt s’emballe et où la paranoïa autour du satanisme bat son plein.

C’est aussi à cette époque que le Black Metal fait ses balbutiements en Norvège, accompagné de meurtres, de suicides et d’incendies d’églises, mais ça, c’est une autre histoire…

Dans cette ambiance puritaine et encline à la chasse aux sorcières, Damien Echols apparait donc comme le coupable idéal.

Des meurtres atroces et brutaux

Christopher Byers, Steve Branch et Michael Moore, tous trois copains et âgés de 8 ans, ont été retrouvés dans un canal, nus et attachés façon hogtie (une pratique BDSM).

Après autopsie, il s’est avéré que les garçons ont été mutilés au niveau du pénis et du scrotum. Du sperme a aussi été retrouvé sur leurs vêtements.

Stranger Things : Eddie Munson, ou l'histoire vraie d'une paranoïa

Pour la police, les enfants ont été violés avant d’être tués. Mais l’autopsie n’a pas réussi à définir si le viol a eu lieu avant ou après leur mort.

L’autopsie a aussi démontré que Christopher Byers a été attaqué au couteau à de nombreuses reprises et que les blessures ont entraîné sa mort. Steve Branch et Michael Moore ont aussi subi de nombreuses attaques au couteau, mais de l’eau a été retrouvée dans leurs poumons, laissant supposer qu’ils sont morts par noyade.

Un coupable introuvable

Jamais de meurtre aussi violent et atroce n’avait eu lieu dans l’Arkansas, et encore moins sur des enfants. La communauté est en émoi, et les autorités remuent ciel et terre pour retrouver le coupable.

Leur attention se porte d’abord sur Chris Morgan et Brian Holland, deux jeunes adolescents qui ont quitté la ville précipitamment quelques jours seulement après les meurtres. Leur enquête les conduits jusqu’en Californie où ils attrapent les deux jeunes et leur font subir un interrogatoire et des tests ADN. Comme ça n’a rien donné, ils finissent par les relâcher.

Ils s’intéressent aussi à un homme inconnu qui, d’après de nombreux témoins, aurait eu un comportement étrange le matin des meurtres. Cet homme est décrit comme ayant la peau noire et étant surnommé « Mr Bojangles » en rapport avec le restaurant du même nom où il a été vu pour la dernière fois. Coïncidence étrange, ce restaurant se situe sur les collines de Robin Hood, là où les petits corps ont été retrouvés.

Ce qui a attiré l’attention des témoins puis de la police, c’est que cet homme avait du sang sur lui et semblait mentalement instable. Une paire de lunette présentant des traces de sang et appartenant à ce Mr Bojangles a été trouvée par la police. Mais leur investigation fut réduite à néant quand un agent de police a perdu ces lunettes.

La police s’intéresse aussi à 3 adolescents, Jason Baldwin, Jessie Misskelley Jr. et Damien Echols, qui ont alors entre 16 et 18 ans. Ce qui a attiré l’attention des enquêteurs, c’est que ces garçons sont des fans de Metal, de jeux de rôle et qu’ils montrent de l’intérêt pour les pratiques occultes et les rituels sataniques.

Damien Echols, victime probable de la panique satanique

Il faut savoir que depuis le milieu des années 80, aux Etats-Unis et notamment dans les États de la « Bible Belt », règne une sorte d’hystérie collective autour du satanisme.

À tel point que ce phénomène a été surnommé « la panique satanique ». Son origine prend racine dans le suicide d’un rôliste adepte de D & D. C’est aussi la conséquence de la peur face à l’émergence de plusieurs tueurs en série.

Stranger Things : Eddie Munson, ou l'histoire vraie d'une paranoïa

C’est aussi une peur face à l’arrivée de cultures à contre-courant et provocatrices, comme le glam, le hard rock et le heavy metal, et bien sûr de la pratique grandissante des jeux de rôle.

Autant de pratiques considérées par les puritains comme anti-chrétiennes, païennes et à l’origine de la naissance de sectes sataniques.

Dans cette saison 4 de Stranger Things, Jason illustre d’ailleurs à merveille cette panique satanique et s’en sert même pour inciter les habitants d’Hawkins à traquer Eddie Munson.

J’ai lu que si une mauvaise personne joue à ce jeu, ça peut la détraquer. Ils confondent fantaisie et réalité, et des innocents meurent. Ça arrive dans tout le pays. C’est une épidémie. Et Eddie […], il s’est perdu. Il est possible qu’il se croie encore dans son jeu

Jason, Stranger Things saison 4

Cette panique satanique dura pendant plus de 10 ans, et il semble bien que l’histoire des West Memphis Three, qui apparait comme une énorme bavure policière, n’a pas échappé à cette paranoïa.

D’ailleurs, durant leur procès, ils ont tous les trois été décris comme : des parias de la société, fans de musique paganne (comprenez le metal), amateurs de jeux dangereux (comprenez les jeux de rôle) et adeptes des romans de Stephen King (ohlala, comme ils sont méchants ces garçons).

Surnommés « The West Memphis Three » (les trois de Memphis Ouest), ils ont été condamnés à perpétuité, sauf Damien Echols qui a été condamné à mort. Ce dernier avait alors 18 ans et était considéré comme le meneur.

Damien Echols a cependant réussi à repousser plusieurs fois la date de son exécution en déclarant à son psy qu’il avait acquis de super-pouvoirs en buvant du sang humain. Le psy a donc jugé qu’Echols présentait un état mental instable, forçant ainsi à revoir la date de son exécution.

Toutefois, ces déclarations ont aussi attisé la paranoïa autour du culte du démon et ont donné à la panique satanique le visage de Damien Echols.

Après leur condamnation, les avocats des trois ados n’ont eu de cesse de critiquer le procès et de pointer du doigt la perte de preuves cruciales et le fait que l’enquête des policiers a été bâclée. Ils mirent aussi en avant que les traces ADN n’étaient que peu concluantes.

Quelques années après le procès, deux documentaires produits par HBO sont revenus sur l’affaire et ont mis en avant les incohérences de l’enquête : Paradise Lost : The Child Murders at Robbin Hood Hills (1996) et Paradise Lost 2 : Revelations (2000).

Libérés, mais pas innocentés

Damien Echols, Jason Baldwin et Jessie Misskelley Jr, sont finalement relâchés en 2011, suite à la découverte de nouvelles preuves ADN. Ils n’ont cependant pas été déclarés innocents pour autant.

En effet, le juge David Laser qui était en charge du nouveau procès en 2010 a accepté la défense des accusés, à savoir plaider coupable afin d’être libérés. Ils les a donc condamnés du nombre d’années qu’ils ont effectué en prison et ils ont pu sortir immédiatement.

Ils sont ainsi ressortis libres, mais pas innocents. Tout comme personne ne saura jamais qu’Eddie Munson n’a pas commis les meurtres atroces d’Hawkins et que Vecna est le seul coupable.

En écrivant l’histoire d’Eddie Munson, les frères Duffer ont ainsi rendu un bel hommage à Damien Echols, mais aussi à tous les rôleux, metalleux et autres freaks passionnés par des univers qui échappent au commun des mortels.

This, is music !

Eddie Munson

Et ça, ça mérite bien encore un petit coup de Master of Puppets by Eddie Munson !

Eddie Munson – Master of Puppets (Metallica)
Translate this page »