Héroïnes badass du grand écran

11 héroïnes badass du grand écran

Aujourd’hui plus que jamais, les femmes sont sur le devant de la scène. Terminé la femme fragile, soumise et incapable de se défendre sans l’intervention d’un preux chevalier. Les mentalités changent, même si c’est encore trop lentement, et le cinéma et les séries sont le reflet de ce changement. En effet, ce qui se faisait dans beaucoup de films du siècle dernier, et même au début des années 2000, ne peut plus se faire aujourd’hui. Et inversement, ce qui ne se faisait pas avant peut enfin se faire. Par exemple, les relations homosexuelles assumées, ou encore, des femmes qui savent se battre, qui se rebellent, qui arrivent à faire de grandes choses sans être reléguées au rôle de la bombasse tout juste bonne à se dessaper, ou la « moche » qui fantasme sur le héros, ou encore la femme soumise toujours prête à écarter les cuisses. Bref, les clichés volent peu à peu en éclats, et pour honorer ce plaisir non dissimulé de voir la femme s’émanciper, nous avons fait une petite sélection des 10 héroïnes de film parmi les plus badass du cinéma.

Sigourney Weaver : Helen Ripley – Alien

Alien – Bande Annonce

Fin 1970, Ridley Scott balance un film nommé Alien, qui sera une grosse claque dans la face de nombreux spectateurs, et qui se placera au rang des films culte. Une créature terrifiante, une ambiance sombre et suffocante, loin, très loin de la terre et de toute forme de vie amicale.

Le film se dévoile telle une poupée russe. D’abord les œufs d’alien, ensuite les larves qui s’agrippent au visage, puis le bébé alien qui vient au monde en éventrant sa victime, pour terminer par un jeune alien assoiffé de sang qui ne laisse aucune chance aux passagers du Nostromo.

Au milieu du sang et de la cervelle (et de Ash, un androïde pas très net), Helen Ripley, une femme bien badass et au caractère bien trempé, mène la vie dure à la créature.

« Dans l’espace, personne ne vous entendra crier ». Cette phrase, Sigourney Weaver s’en fout complétement. Elle n’est pas du genre à crier, mais plutôt du genre à balancer un : « Get away from her, you bitch ! » et à se défendre avec détermination et intelligence.

Helen Ripley devient ainsi, avec alien, la première héroïne de Science-Fiction dans un film de mecs.

Linda Hamilton : Sarah Connor – Terminator 2

Terminator 2 – Bande Annonce VF

Autre film culte du cinéma et de la SF, cette fois signé James Cameron, Terminator 2, son T800, son T1000 bien flippant, et bien sûr Sarah Connor et son fils, John Connor, futur chef de la résistance et cible de Skynet.

Si dans Terminator 1 James Cameron nous dépeint une Sarah Connor en femme plutôt fragile, qui a bien du mal à se défendre, dans Terminator 2, le meilleur opus de la saga (et aussi celui qui a fait découvrir à bon nombre de Français les Guns n’Roses), il change totalement la donne.

You Could Be Mine – Guns n’Roses

Si Arnold Schwarzenegger campe le devant de l’écran en devenant un gentil robot, garde du corps de John Connor, dans ce 2ᵉ opus, Linda Hamilton joue une Sarah Connor plus badass que jamais, prête à tout pour défendre sa peau et celle de son fils.

Parce que oui, les mamans ne sont pas que douceur, tendresse et amour, elles peuvent aussi se montrer impitoyables envers quiconque menace leur progéniture.

Geena Davis et Susan Sarandon : Thelma & Louise

Therlma & Louise – Bande Annonce VF

Quelques années après Alien, Ridley Scott met à nouveau les femmes à l’honneur avec le non moins culte et avant-gardiste Thelma & Louise.

Thelma est une jeune épouse au foyer, naïve, docile et frustrée, mariée à un mari macho, carriériste et négligent. Louise est une femme un peu plus âgée, qui travaille comme serveuse et qui a bien envie de déranger un peu les choses.

Ce film est le voyage initiatique de deux femmes qui décident de tout plaquer le temps d’un week-end. Seulement, leur aventure prend une mauvaise tournure, les poussant à faire des choses qu’elles n’auraient jamais imaginées avant.

Du meurtre d’un violeur, à une nuit torride avec un jeune vagabond (interprété par Brad Pitt), à l’explosion du camion d’un gros blaireau adepte de gestes obscènes pour communiquer avec les femmes, Thelma et Louise savent qu’elles ont franchi le point de non-retour.

Elles goûtent peu à peu à la liberté et découvrent qu’elles ont le pouvoir de dire non. Une fois affranchies de la pression des hommes, elles n’ont plus envie de revenir à leur ancienne vie. Elles décident alors de foncer vers un destin tragique et libérateur.

Jodie Foster : Clarice Starling – Le Silence des Agneaux

Le Silence des Agneaux – Bande Annonce VOSTFR

Discrète et cérébrale, Clarice Starling est une héroïne qui ne sort pas les muscles ni l’artillerie lourde pour se faire respecter, même par des prédateurs sanguinaires tels qu’Hannibal Lecter (incarné par Anthony Hopkins).

Dans le Silence des Agneaux de Jonathan Demme, Jodie Foster incarne un agent du FBI. Jeune, jolie, féminine et à l’allure « provinciale » comme le souligne Hannibal, Clarice a tout de la victime idéale. Mais loin d’être naïve et fragile, cette dernière va se révéler forte et tenace. Elle réussit à combattre ses propres démons et à se faire respecter par tous ceux qui cherchent à l’humilier.

Elle ne se laisse pas prendre au jeu pervers d’Hannibal, et elle arrive à affronter Buffalo Bill, le tueur détraqué qui enlève les femmes pour se confectionner des vêtements avec leur peau (oui, un peu comme Leatherface).

De toutes les héroïnes flics ou agents du FBI qu’a connu le cinéma (et il n’y en a encore pas beaucoup), Jodie Foster est sans doute la plus badass !

Michelle Pfeiffer : Catwoman – Batman le Défi

Batman le Défi – Bande Annonce VF

Qui a dit qu’une héroïne devait forcément être gentille ? Pas nous en tout cas ! Dans Batman The Return de Tim Burton, Michelle Pfeiffer incarne Catwoman, une super méchante, jolie, sexy et aussi joueuse et cruelle qu’un prédateur griffu puisse l’être.

Interprétée à la perfection, par Michelle Pfeiffer, Selina Kyle, secrétaire docile, se transforme en femme chat après une chute mortelle. La secrétaire soumise revient alors sous forme de méchante, à l’allure SM, envoutante, captivante, impitoyable et indépendante.

Même Bruce Wayne ne peut résister à ses charmes. La chauve-souris, une fois entre les griffes de la chatte, se fait alors sortir de sa torpeur pour se voir traîné du côté obscur.

De tous les remakes, la Catwoman de Michelle Pfeiffer est culte et reste inégalée à tous les niveaux. Miaou !

Neve Campbell : Sidney Prescott – Scream

Scream – Bande Annonce VF

Avec Neve Campbell dans le rôle de Sidney Prescott, oubliez les scream queens qui se contentaient de crier au lieu de se défendre, ou en tout cas, qui avaient bien du mal à se défendre même lorsque leur vie était en jeu.

D’ailleurs, la toute première scène de Scream annonce directement la couleur. Oui, la fameuse scène des pop corns, là où on découvre une jolie jeune fille, bien blonde, bien maquillée et bien coiffée alors qu’elle est tranquillement chez elle, en pyjama.

Ultra féminine, un peu joueuse et un peu sexy, face à la menace, elle ne sait que pleurer, crier et fini par se faire assassiner en s’enfuyant. Elle est la femme typique des films de genre d’une autre époque.

Et puis, Wes Craven nous balance ensuite une Sidney Prescott, incarnée par Neve Campbell. Cette dernière est forte, maline, intelligente, débrouillarde et courageuse.

Une jeune femme qui tient tête à son adversaire, même lorsqu’il porte un masque terrifiant et est armé d’un gros couteau. Et bien que ses amis qui se font massacrer les uns après les autres, Sidney Prescott fait preuve d’une force de caractère qui enterre définitivement toutes les scream queens des films d’horreur passés et à venir.

# Aperçu Produit Evaluation Prix
1 Scream Scream Pas de notes
2 Scream Scream Pas de notes 19,99 EUR
3 Scream 4 Scream 4 Pas de notes
4 Scream 2 Scream 2 Pas de notes
5 Scream 2 [4K Ultra HD + Blu-Ray-Édition... Scream 2 [4K Ultra HD + Blu-Ray-Édition... 4 701 Evaluation 30,04 EUR

Uma Thurman : Beatrix Kiddo – Kill Bill 1 & 2

Kill Bill – Bande Annonce VF

Dans ses films, Quentin Tarantino aime mettre à l’honneur les personnages forts, déjantés et ultra violents. Et en mettant en scène Uma Thurman dans le rôle d’une mariée assoiffée de vengeance et qui n’est autre qu’une tueuse talentueuse et implacable de profession, il nous offre une héroïne ultra badass, qui n’a pas peur de faire couler le sang.

Laissée pour morte, son mari et tous les convives de son futur mariage massacrés, Beatrix Kiddo, alias Black Mamba, a soif de vengeance. Elle qui avait décidé de quitter le Détachement International des Vipères Assassines pour protéger son enfant à venir, fini par reprendre du service pour tuer un à un ceux qui ont voulu l’assassiner.

Armée d’un sabre japonais de combat, elle entre dans une véritable chasse à l’homme et affronte un à un chacun des membres de la guilde des Vipères Assassines, nous faisant découvrir à chaque fois des femmes déjantées et badass comme on les aime.

Dans Kill Bill, Uma Thurman se transforme en une lionne qu’il n’aurait jamais fallu réveiller.

Noomi Rapace : Lisbeth Salander – Millenium

Millenium – Bande Annonce VF

Interprétée pour la première fois à l’écran par Noomi rapace, Lisbeth Salander est une jeune femme ultra brillante, mais à l’âme torturée. Elle a eu une enfance traumatisante, s’est retrouvée internée en psychiatrie et est sous tutelle.

D’un caractère introverti, solitaire et asocial, elle aime s’en prendre aux hommes qui maltraitent les femmes. Son intelligence exceptionnelle lui confère un don hors du commun pour les mathématiques et l’informatique.

Elle met à profit ses capacités intellectuelles pour vivre du hacking. La justice lui propose un jour un deal lui donnant l’opportunité de retrouver un criminel qui sévit depuis bientôt trop longtemps.

Bisexuelle, cheveux noirs, tatouages, piercings, maquillage très noir, Lisbeth Salander refuse d’être l’objet du regard des hommes. Elle ne laisse personne se mettre en travers de son chemin, et s’arrange pour trouver de quoi faire chanter les violeurs et les hommes d’affaires corrompus.

Dans Millenium, Noomi Rapace donne de l’épaisseur au personnage atypique de Lisbeth Salander, personnage qui est souvent perçu comme une icône féministe.

Charlize Theron : Furiosa – Mad Max : Fury Road

Mad Max : Fury Road – Bande Annonce VOSTFR

Plongée dans le monde apocalyptique de Mad Max, Charlize Theron éblouit dans le rôle de Furiosa et en fait le héros de l’histoire. Bien sûr, Tom Hardy s’en sort bien dans le rôle de Max, mais le personnage qui marque les esprits n’est personne d’autre que Furiosa.

Crâne rasé et regard charboneux, Furiosa n’est pas le genre de femme qui se laisse marcher sur les pieds. Elevée dans un gang puis intégrée au groupe d’Immortan Joe, elle est rapidement devenue un de ses imperators les plus respecté.

Dans ce monde déjanté et dangereux, Furiosa est une femme brillante. Guerrière, pilote et tireuse hors pair, elle n’hésite pas à se rebeller contre le tyran complètement déglingué qu’est Immortan Joe, et lui vole ses 5 femmes pour leur offrir une meilleure vie.

Furiosa ne se laisse destabiliser à aucun moment, et elle arrive à tenir tête à Immortan Joe (interprété par Hugh Keays-Byrne) comme personne. Sa détermination semble indéfectible, et même avec un bras en moins Furiosa déchire tout et est ultra badass.

Alors bien sûr, le rythme effréné du film, les effets spéciaux et les scènes d’action qui s’enchaîne participent au côté badass du film, tout comme d’ailleurs les personnages complètement barrés , les costumes et les décors, mais sans Furiosa interprétée par Charlize Theron, il est certain que Mad Max : Fury Road aurait eu beaucoup moins de gueule.

Margot Robbie : Harley Quinn – Birds of Prey, The Suicide Squad 1 & 2

The Suicide Squad 2 – Bande Annonce VF

Harley Quinn a certes beaucoup changé entre les comics des débuts et les films du 21e siècle. Elle n’a certes pas non plus eu la chance d’être intégrée à des films qui ont brillé par leur qualité. Toutefois, la Harley Quinn moderne, campée par Margot Robbie est tout de même très badass.

Personnage aussi fou que son Joker, Harley Quinn n’a peur de rien ni de personne. Elle ne se laisse pas faire, elle tient tête à tous ceux qui lui barrent la route, et elle reste cool et imprévisible en toute circonstance.

Chaque femme a un côté fou que seul le bon homme peut faire ressortir

Harley Quinn

Si elle sait charmer son entourage et ces messieurs en affichant une fausse candeur, elle n’hésite pas à s’en débarrasser dès qu’ils la déçoivent, avec une batte de baseball ou la première arme qu’elle trouve.

Totalement destroy et très charismatiaque, la Harley Quinn de Margot Robbie attire tous les regards et vole la vedette à tous les personnages masculins qui l’entourent. Son sens de la répartie drôle et sarcastique et fait un personnage aussi drôle que méchant.

Ravi de te rencontrer. J’adore ton parfum, qu’est-ce que c’est ? La puanteur de la mort ?

Harley Quinn

Harley Quinn mène sa vie comme elle l’entend, elle se fout des regards et des conventions, mieux, elle s’en amuse et les tourne en dérision. Margot Robbie nous offre ainsi une Harley Quinn résolument moderne, cool, drôle, destroy et badass. Vivement que quelqu’un lui offre un film à la hauteur de son personnage.

Scarlett Johansson : Natasha Romanoff – Avengers & Black Widow

Black Widow – Bande Annonce VF

Alors que les Marvel dégoulinent de testostérone avec leur plétore de super héros masculins bodybuildés, il y a tout de même quelques touches féminines bien badass au milieu de tous ces muscles.

Natasha Romanoff, ancienne espionne du KGB qui a intégré la team de Captain America et Iron Man, fait partie de ces femmes qui n’ont rien à envier à ces messieurs. Elle est une experte en combat rapproché et en armes à feu, faut dire, la Black Widow était aussi une tueuse à gage avant d’intégrer les Avengers.

Depuis le début des Avengers à l’écran, Scarlett Johansson incarne donc Natasha Romanoff, cette tueuse implacable qui a l’âme d’une guerrière et qui semble insaisissable.

Bien que dans la saga Avengers on ne rentre pas trop dans les détails de son personnage, le film Black Widow (alias Veuve Noire) nous permet de mieux comprendre qui elle est et ce qui l’anime, et surtout, il nous conforte dans l’idée que la Natasha Romanoff de Scarlett Johansson est vraiment badass.

Translate this page »